Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sébastien-Philippe LAURENS Journaliste et Historien

Sébastien-Philippe LAURENS Journaliste et Historien

Comme le disait Winston Churchill : “ La vérité est incontestable, la malveillance peut l’attaquer, l’ignorance peut s’en moquer, mais à la fin, elle demeure." ---------------------------- Et je rajouterai que la curiosité permet de la faire émerger. ------ Journaliste, Historien et Géo-politologue, passionné par l’Histoire, la Culture, et tant de choses… ------------------------------ Toute une passion, ce site est là pour le plaisir du partage... au plus grand nombre humblement par un regard sur le monde sans juger ou orienter... ---------------------------------------------------------- Alors venez à la découverte, soyez curieux... Et bonne lecture...


Abraham Lincoln, discours de Gettysburg, ou hymne de l’Union nationale américaine

Publié par Sébastien-Philippe LAURENS sur 9 Avril 2020, 08:45am

Catégories : #@BlogLSP, #Armée, #CeJourLà, #Discours, #Esprit de défense, #Histoire, #Politique, #President, #USA, #Abraham Lincoln, #Gettysburg address, #Guerre de Sécession, #19 novembre 1863

Abraham Lincoln, discours de Gettysburg, ou hymne de l’Union nationale américaine

Dans la présidence du Président Abraham Lincoln, les deux minutes du discours de Gettysburg traduisent toute l’histoire américaine et le sens de la guerre de Sécession en mots. En quelques phrases, ce discours résume l’idéal américain passé, de son présent et de son avenir, Abraham Lincoln redéfinit les valeurs qui ont fondé l’Amérique.

Prononcé devant plus de dix mille personnes, ce 19 novembre 1863, au cimetière des combattants de Gettysburg, devant un champ de bataille qui a fait près de 8 000 morts et 27 000 blessés dans les deux camps (Union et Confédération), autour de la petite ville de Pennsylvanie, le combat le plus sanglant de la guerre civile qui opposa, de 1861 à 1865.

Un discours de 272 mots, hommage aux disparus….

La victoire de Gettysburg apporte un grand soulagement à l’Administration Lincoln, dans la bataille du Nord qui l’oppose au Sud confédéré pro-esclavagiste. Ainsi, le Nord prend une sérieuse avance dans la guerre des valeurs, des idées et de propagande, à contrario du Sud qui voit sa cause perdre de son attrait dans le monde, avec la vague abolitionniste qui est en marche. La bataille de Gettysburg, qui se déroula du 1er au 3 juillet 1863, est le revers qui affaiblit l’armée confédérée qui conduira 22 mois plus tard à la capitulation du général Lee.

Sur ce champ de bataille de Gettysburg, le 19 novembre 1863, est inauguré en ce lieu un cimetière militaire, de sept hectares, consacrés aux héros tombés lors de la bataille la plus sanglante de cette guerre civile américaine.

Après le discours de plus de deux heures d’Edward Everett, Sénateur du Massachussetts, qui pendant plus de deux heures, a dressé un tableau des grandes guerres de l'Histoire et évoqué théâtralement la fureur des combats de juillet, le Président Lincoln doit prendre la parole pour « honorer officiellement ce sol sacré par quelques mots appropriés à la circonstance ».

En célébrant le sacrifice des héros morts lors de la bataille, il magnifie la résurrection, non pas des soldats, mais de la nation, dont Gettysburg marque la refondation. Ainsi, le président Lincoln essaie de dire aux Unionistes et du reste du pays divisé (confédérés) qu’ils doivent protéger les principes pour lesquels ces hommes sur le champ de bataille se battent, et que le peuple dans son ensemble se doit de ne pas les laisser mourir en vain. Abraham Lincoln envoie également une lueur d'espoir à de nombreuses personnes tout au long du processus en disant que les Etats-Unis sont toujours un pays pour le peuple et que cela ne changera pas.

 

 

Abraham Lincoln, discours de Gettysburg, ou hymne de l’Union nationale américaine

Gettysburg, hymne à la Liberté et la Démocratie pour l’Amérique...

En trois minutes, dans un discours de 272 mots, le Président Abraham Lincoln prononce un discours pour refonder la nation, rappelant que tous les hommes naissent égaux, comme le stipulent les termes même de la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis – « Nous tenons ces vérités pour évidentes en elles-mêmes, que tous les hommes sont créés égaux » C'est une nouvelle naissance pour la liberté, la première ayant eu lieu, quatre-vingt-sept ans plus tôt, quand, le 4 juillet 1776, fut signée à Philadelphie.

Dans les dix phrases de ce discours, Lincoln replace son pays dans la ligne historique de la Déclaration d'indépendance et décrit la guerre civile comme une guerre pour la liberté dont la nation américaine sous la surveillance ou la conduite de Dieu, doit être le berceau même de la Liberté. L’adresse de Gettysburg l’exprime le plus clairement du monde : la guerre visait à sauver la nation américaine, en brisant la cause confédérée, celle de la loi de la majorité niant les exigences d’une démocratie libérale, et en permettant, dans l’absolu, « une nouvelle naissance de la liberté ».

Le dernier passage de ce discours marque toute l’histoire des Etats-Unis, en disant que la Démocratie triomphera, parce que c’est « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Cette formulation va devenir la doctrine de la démocratie des Etats-Unis, à l’image même de cette bataille qui a eu lieu sur cette terre, avec la victoire des armées du Nord sur le Sud, c’est en somme l’émancipation des esclaves noirs, un triomphe de la démocratie et c’est aussi le moment où les Etats-Unis sont véritablement unies, une unité nationale fondait sur les principes démocratiques.

 

 

Abraham Lincoln, discours de Gettysburg, ou hymne de l’Union nationale américaine

Discours de Gettysburg d’Abraham Lincoln - White House Copy - 19 novembre 1863

 

Gettysburg, un discours pour la refondation d’une Amérique plus juste…

Par ce discours de Gettysburg, le président Lincoln a emmené son auditoire en voyage, qui commence avec la fondation de l'Amérique et se termine à la croisée des chemins avec un choix crucial pour le peuple sur le devenir de leur nation. Le discours de Lincoln à Gettysburg est devenu un cri de ralliement qui a facilement fait entrer Lincoln dans son deuxième mandat et renforcé la détermination de l'Union à gagner la guerre. Ainsi, au lieu de venir dédier le terrain, Lincoln dit que le peuple est là pour se consacrer au "travail inachevé" des soldats dévoués - c'est-à-dire à la préservation de l'Union et de ses idéaux de liberté et d'égalité. Si l'Union renonçait à la guerre civile - et de nombreuses personnes étaient favorables à des concessions au Sud pour mettre fin à la guerre - alors la mort de ces soldats serait "en vain" ou dénuée de sens. Il s'agit à la fois d'un appel à l'action et d'une justification pour la poursuite de la guerre.

En effet, le Sénateur Everett lui-même a reconnu le génie du discours de Lincoln dans une note qu'il envoyé au président peu après l'événement : « J'aurais aimé m'approcher autant de l'idée centrale du sujet en deux heures que vous le fîtes en deux minutes. » En effet, l'adresse de Gettysburg incarne ce que les Etats-Unis représentent, bien au-delà de la guerre civile du moment, le président Lincoln a pu apporter un sentiment de sécurité au peuple de l'union. Abraham Lincoln a réussi à transmettre un message d'espoir et de détermination lorsqu'il était difficile d'avoir l'un ou l'autre. Fort de sa grande éloquence, ce discours est encore enseigné aux enfants américains de nos jours, alors que l'impact de ce dernier dans la population et la presse le lendemain fut de l’événement est mitigé, voir négatif pour certains journaux, comme le Chicago Times estime que le Président a prononcé un discours plat et sans consistance « détournant l’histoire en insistant sur le sacrifice des soldats morts pour renouveler la liberté »,ou le Chicago Tribune pour qui Abraham Lincoln donne une « justification éthique et morale à un conflit atroce où la Nation pourrait perdre son âme ».

 

 

Si ce discours, au-delà de la critique de son époque, est l’un les plus influents de son temps, et reste gravé à jamais dans la pierre du Mémorial Lincoln à Washington pour la postérité, son message est un appel à soutenir la cause de l'Union, et rappelle l'importance du conflit dans l'édification d'une nation à part entière et non plus une fédération de 36 états différents brisant en cela la vision des pères fondateurs et des 13 colonies initiales. Même si c’est une victoire des armées de l’Union sur les confédérés en ce 19 novembre 1863, on est loin de la fin du conflit qui s’achèvera le 9 avril 1864, avec la reddition du Général sudiste Lee à Appomattox. Néanmoins, au moment de cette commémoration, le président Lincoln entre dans son deuxième mandat et ce discours vient renforcer la détermination de l'Union à gagner la guerre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents