Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sébastien-Philippe LAURENS Journaliste et Historien

Sébastien-Philippe LAURENS Journaliste et Historien

Comme le disait Winston Churchill : “ La vérité est incontestable, la malveillance peut l’attaquer, l’ignorance peut s’en moquer, mais à la fin, elle demeure." ---------------------------- Et je rajouterai que la curiosité permet de la faire émerger. ------ Journaliste, Historien et Géo-politologue, passionné par l’Histoire, la Culture, et tant de choses… ------------------------------ Toute une passion, ce site est là pour le plaisir du partage... au plus grand nombre humblement par un regard sur le monde sans juger ou orienter... ---------------------------------------------------------- Alors venez à la découverte, soyez curieux... Et bonne lecture...


Esprit de Défense, du Citoyen au Héros

Publié par Sébastien-Philippe LAURENS sur 29 Janvier 2020, 09:18am

Catégories : #Esprit de défense, #Armée, #France, #@BlogLSP, #Défense Nationale, #Général de Gaulle

Esprit de Défense, du Citoyen au Héros

Esprit de Défense, du Citoyen au Héros

L’esprit de défense n’est pas une notion aisée à définir tant le sujet est vaste. Depuis près de deux siècles, le système de défense de la France repose sur « l’esprit de défense ». Il est intimement lié à des valeurs et va de pair avec la citoyenneté. L’esprit de défense est multiple, c’est un concept comportant au moins quatre dimensions complémentaires : le lien entre l’armée et le citoyen, la Nation et ses valeurs, le devoir de mémoire, et la genèse des héros nationaux.

Ainsi, la notion d’esprit de défense est intrinsèquement liée à notre vouloir vivre ensemble et le sentiment d’appartenance à une même communauté nationale, mais aussi désigne la volonté d’exister et de perdurer de notre Etat et aussi, à l’image de nos Héros qui font le sacrifice ultime pour la Patrie, qu’ils soient civils ou militaires.

L’esprit de Défense, le lien Armée-Nation

Napoléon considérait qu’« il n’y a que deux puissances au monde, le sabre et l’esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l’esprit », ainsi pourrait être résumé l’esprit de défense et le lien armée nation, même si l’expression de « lien armée Nation », est un mot talisman, symboliquement et politiquement chargé de sens, devenu indispensable avec la fin du service national. Et au-delà, pour le bien-fondé de la construction du citoyen dans ses droits et devoirs, pour la défense de son pays, sa patrie et son drapeau. Comme le précise Thucydide, historien et homme politique athénien : « Qu'importe la taille des vaisseaux et des murailles de la Cité si la volonté de Défense du citoyen n'existe pas. […] La force de la cité n’est pas dans ses vaisseaux, ni dans ses remparts, mais dans le caractère de ses citoyens.» ; donc l’esprit de défense est même en période de paix, une nécessité, car au-delà du rayonnement « L’esprit de défense, c’est un état d’esprit. » renforcé par les valeurs universelles qui font la France, pour Bernard de Courrèges d'Ustou, actuel Directeur de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN).

L’ancien président du Sénat, Christian Poncelet, dans son discours au Sénat le 8 juin 2004, revient sur l'importance et la nécessité du lien entre l'armée et la Nation et sur la promotion de l'esprit de défense : « La défense de nos valeurs suppose donc qu'existe un lien puissant, une communauté de vues entre la Nation et ses Armées. Dans nos sociétés de consommation, cela suppose bien sûr que l'on puisse lutter contre un pacifisme facile et confortable pour que jamais la garde ne soit abaissée. » De nos jours, les menaces sont globales, plus diffuses et diverses : terrorisme, cyberattaques, déstabilisation économique, …etc., et l’Armée est en première ligne dans la défense de nos concitoyens : la mission antiterroriste Sentinelle (plan vigipirate), l’exfiltration des otages du Burkina Faso, l’opération Barkhane,… Et le lien armée nation peut être éloigné du citoyen, du fait de l’éloignement des zones de conflits, à l’exception des actes terroristes qui touchent notre territoire, mais justement ce dernier donne une nouvelle dimension au regard du citoyen sur son armée. Et en effet, l’armée est de retour dans le cœur des Français selon un sondage Odoxa Dentsu Consulting, près de neuf Français sur dix (87%) ont une bonne opinion globale des militaires.

Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et le Figaro, publié le 14/07/2017

Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et le Figaro, publié le 14/07/2017

L’esprit de défense, catalyseur des valeurs de la Nation

Dans le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2008, l’esprit de défense y est défini comme étant « l’adhésion de la nation est la condition de l’efficacité de l’appareil de défense et de sécurité et de légitimité des efforts qui lui sont consacrés » ce qui peut rappeler la parole du fondateur de la Vème République, le Général de Gaulle : « La défense est la première raison d’être d’un Etat, il n’y peut manquer sans se détruire lui-même. » Cela est réducteur de s’arrêter à cette définition pour définir l’esprit de défense. En effet, comme nous venons de le voir, il est certes un des ciments du lien armée-nation, mais il est aussi le protecteur des valeurs de la nation ainsi que celles du citoyen, notamment les valeurs républicaines qui figurent aux frontons de nos écoles et mairies, à savoir Liberté, Egalité, Fraternité, de même que celles que nous partageons en Europe comme les droits de l’homme, l’état de droit, la paix, la solidarité…

Et dans l’esprit de défense, à chaque fois que l’Histoire fait irruption dans le quotidien, les Français savent s’unir pour défendre et protéger ses valeurs qui font la France, puisque « L'esprit de défense est fondé non sur un nationalisme étroit, mais sur un patriotisme ouvert qui défend à travers la France des valeurs universelles : pour cette raison, il n'est vraiment fort et assuré que lorsqu'il unit la nation entière, c'est dire l'importance de l'esprit civique. » comme le souligne le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale. Car il ne faut pas faire l’amalgame entre nationalisme et patriotisme ; tout le monde connaît cette maxime de Romain Gary : « le patriotisme, c'est l'amour des siens. Le nationalisme, c'est la haine des autres. ». Le patriotisme est un sentiment d'appartenance à un pays, la patrie, qui renforce l'alliance selon des valeurs communes.

Etre fier d’être Français n’est pas l’expression d’un nationalisme agressif, d’une arrogance culturelle ou d’un patriotisme dépassé. Être fier d’être Français, c’est être conscient de tout ce que nous avons reçu en héritage, de tout ce qu’incarne la France dans le monde d’aujourd’hui, des responsabilités particulières qui sont les nôtres dans le monde actuel. Car comme la définit le Général de Gaulle « La France vient du fond des âges. Elle vit. Les siècles l’appellent. Mais elle demeure elle-même au long du temps. La France de par la géographie du pays qui est le sien, de par le génie des races qui la composent, de par les voisinages qui l’entourent, elle revêt un caractère constant qui fait dépendre de leurs pères les Français de chaque époque et les engagent pour leurs descendants. ». Alors oui, l’esprit de défense est un catalyseur des valeurs de la Nation et du citoyen, mais l’esprit de défense repose aussi sur le devoir de mémoire.

L’esprit de défense et devoir de mémoire

L’esprit de défense est intrinsèquement lié à la mémorialisation, à savoir la mémoire et l’histoire de notre Nation sont au cœur de l’esprit de défense. L’esprit de défense est un concept qui contribue à donner des outils au parcours du citoyen en devenir, auprès des jeunes, sans prosélytisme. La promotion de ce dernier passe aussi par le devoir de mémoire et de reconnaissance. Selon l’ancien  secrétaire d'État chargé des Anciens combattants de 1997 à 2001 Jean-Pierre Masseret : « Le devoir de mémoire doit être respectueux de l’Histoire, mais il s’emploie uniquement à utiliser à travers des événements qui ont engagé la nation, des exemplarités qui permettent de fournir au présent les moyens d’esprit civique, de citoyenneté, de responsabilité et d’engagement au service des autres. Par exemple le fait qu’à un moment donné, on accepte que son destin individuel s’efface devant le destin collectif de la Nation. ».

La sensibilisation des jeunes générations au devoir de mémoire constitue l'un des éléments essentiels de l'accession à la citoyenneté, et in-fine, à la valorisation de l’esprit de défense. Pour, comme l’a dit si souvent, l’un des rescapés du massacre d’Oradour-sur-Glane en 1944, Jean-Marcel Darthout : « Plus de Haine, mais pas d’Oubli ! », pour que jamais cela ne se reproduise, mais toujours dans le souvenir de toutes celles, et tous ceux qui sont tombés, pour que flotte le drapeau de la liberté. Ainsi, la mort se retrouve est liée à l’esprit de défense, car défendre la Nation c’est aussi accepter que l’on puisse mourir pour elle, car sans engagement et sans don de soi, il ne saurait y avoir d’esprit de défense, c’est ce que l’on a conceptualisé sous le terme de « mort pour la paix ». A l’image de ces jeunes résistants dans notre histoire qui ont fait le sacrifice de leur existence pour faire perdurer la Nation libre. Rappelons ici le parcours d’Henri Fertet, résistant du Lycée de Besançon, fusillé avec 16 de ses camarades le 26 septembre 1943 à l’âge de 16 ans : « Je meurs pour ma Patrie. Je veux une France libre et des Français heureux. Non pas une France orgueilleuse, première nation du monde, mais une France travailleuse, laborieuse et honnête. Que les Français soient heureux, voilà l’essentiel. Dans la vie, il faut savoir cueillir le bonheur. Pour moi, ne vous faites pas de soucis. Je garde mon courage et ma belle humeur jusqu'au bout. »

Mais de nos jours, en temps de « paix relative », les visages de ces héros de l’histoire sont loin des nouvelles générations, mais l’actualité et les événements de ces dernières décennies, ont hélas, permis de voir émerger de nouveaux héros et l’esprit de défense voit son rôle alors évoluer.

L’esprit de Défense, la genèse de nos Héros modernes

L’esprit de défense est à la genèse de nos héros modernes. Par le dévouement et l’engagement de ces hommes et femmes qui œuvrent au quotidien à faire vivre les valeurs fondatrices de notre Nation actuelle, humaniste, fraternelle, et qui ont conduit la France à être présent sur des théâtres d’opération sur l’ensemble du globe, pour y défendre ses valeurs la Liberté, l’Egalité et la Fraternité. L’esprit de Défense est une des marches de l’engagement d’hommes et de femmes, au service de la défense de la Nation, par patriotisme ou par conviction. Ce qui fait de l’homme un soldat, c’est sa volonté d’être au service de la Nation, ayons à l’esprit ces milliers de jeunes gens qui, chaque année, tentent de rejoindre notre Légion Etrangère, comme le poète américain Alan Seeger, qui durant le conflit de la Première Guerre a rejoint la Légion pour combattre sous les couleurs du drapeau tricolore, par amour de la France et de ce qu’elle représentait et continue d’être, la Nation des droits de l’Homme et du Citoyen.

Et notre histoire contemporaine fourmille d’hommes et de femmes, civils et militaires qui se sont engagés pour une cause qui les dépassent ; et comme le souligne de Chef de l’Etat Emmanuel Macron : « Une nation n’est libre et forte que d’avoir des héros dont elle doit se montrer digne, en s’élevant à leur hauteur et en restant soudée. ». Mais aussi par la reconnaissance des citoyens qui se ressemblent pour les honorer, que ce soit lors des commémorations ou bien lors des hommages qui leur sont rendus. Tel est le prix de la paix, combat quotidien qui réclame des citoyens conscients de leur environnement et capables d’engagement personnel. Le constat que l’on peut observer, c’est que les Héros qui font la Nation, sont de nos jours, ceux qui pour la défense des valeurs tombent, à l’image du colonel de Gendarmerie Arnaud Beltrame, du Maître Cédric de Pierrepont et du Maître Alain Bertoncello, tous deux membres du commando Hubert.

Esprit de Défense, du Citoyen au HérosEsprit de Défense, du Citoyen au Héros

Constant Engels, compagnon de la Libération, est revenu sur l’esprit de défense et l’engagement du citoyen, des jeunes qui doivent : « Croire en eux-mêmes, dans le fait qu’ils jouent un rôle, dans la continuité, car leur pays représente leur lien commun. » L’esprit de défense est un flambeau à transmettre aux nouvelles générations avec l’image de ce lien entre l’armée, l’Etat, l’Histoire, le Citoyen, mais surtout avec les hommes et les femmes qui ensembles sont les garants et les gardiens des remparts de notre Nation. De nos jours, la professionnalisation des armées a conduit à la suppression du service obligatoire, qui participait malgré ses failles à la sensibilisation à l’esprit de défense. Un retour en arrière est en cours avec l’émergence du Service national universel (SNU) qui vise à impliquer davantage la jeunesse française dans la vie de la Nation, faire prendre conscience des enjeux de la défense et de la sécurité nationale et promouvoir la notion d’engagement.

Esprit de Défense, du Citoyen au HérosEsprit de Défense, du Citoyen au Héros

L’esprit de défense et son discours se doivent d’évoluer avec la période actuelle, on a vu une belle image d’Epinal avec les citoyens s’unir lors des événements tragiques qui ont touché notre pays, ces dernières années. Mais il ne faut y voir aussi dans le même temps, le côté éphémère de ces moments dit « d’union sacrée » que l’on peut voir aussi dans les moments de ferveurs sportives. D’où l’obligation de faire vivre au quotidien les actions de sensibilisation qui sont menées à travers toute la France, le travail autour du devoir de mémoire. Ce travail a pour but, comme le précise le livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, « l’adhésion de la nation est la condition de l’efficacité de l’appareil de défense et de sécurité et de légitimité des efforts qui lui sont consacrés ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents