Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sébastien-Philippe LAURENS Journaliste et Historien

Sébastien-Philippe LAURENS Journaliste et Historien

Comme le disait Winston Churchill : “ La vérité est incontestable, la malveillance peut l’attaquer, l’ignorance peut s’en moquer, mais à la fin, elle demeure." ---------------------------- Et je rajouterai que la curiosité permet de la faire émerger. ------ Journaliste, Historien et Géo-politologue, passionné par l’Histoire, la Culture, et tant de choses… ------------------------------ Toute une passion, ce site est là pour le plaisir du partage... au plus grand nombre humblement par un regard sur le monde sans juger ou orienter... ---------------------------------------------------------- Alors venez à la découverte, soyez curieux... Et bonne lecture...


Jackie Kennedy et la restauration de la Maison Blanche, dans les années 1960

Publié par Sébastien-Philippe LAURENS sur 18 Mars 2019, 21:59pm

Catégories : #CeJourLà, #Culture, #@BlogLSP, #Art, #Histoire, #International, #JFK, #John F. Kennedy, #Patrimoine, #Tourisme, #White House, #USA, #Jackie Kennedy

Jackie Kennedy et la restauration de la Maison Blanche, dans les années 1960

Les Kennedy ont apporté un nouvel esprit de jeunesse à la Maison Blanche, avec l’optimisme des années 60. A leur arrivé, ils découvrent une demeure présidentielle avec un intérieur luxuriant et négligé. Et Jacqueline Kennedy, la First Lady a décidé, en Février 1961, de lancer le début de travaux de restauration de la Maison-Blanche pour en faire une éblouissante vitrine de l’héritage culturel américain.

Jacqueline Kennedy impose un style épuré, aux lignes sobres et raffinées qui marque à jamais son époque bien au-delà des frontières de son pays. La Maison-Blanche avec l'aide d’Henry Francis du Pont, un autodidacte d'antiquités américaines, et de Stéphane Boudin, architecte d'intérieur français, se voit alors devenir majestueuse qui rappelait l'intérêt des présidents Madison et Monroe pour la France.

La Maison-Blanche, demeure du Peuple américain...

White House, #BlogLsp, Kennedy, President US, Histoire Maison-Blanche en dates

La Maison-Blanche n'est pas seulement le logement du président et de sa famille ; c'est aussi un lieu de réception, de cérémonies, de travail, de rencontres et de négociations. Mais c’est aussi ouvert au public avec près d’un million et demi de visiteurs par an.

La construction débuta avec la pose de la première pierre le 13 octobre 1792, sur le projet de James Hoban, un Irlandais de Charleston. La Maison-Blanche accueillit son premier locataire, le président John Adams dès le 1er novembre 1800, alors que la construction n'était pas encore achevée.

De son inauguration en 1800 à l'année 1942, la demeure subit de nombreuses modifications : des reconstructions à la suite de l’incendie par les britanniques en 1814, de réaménagements fonctionnels par les présidents successifs ou d'extensions avec notamment la construction de l'aile ouest en 1901 et de l'aile est en 1942.

White House, #BlogLsp, Kennedy, President US, Histoire Maison-Blanche

En 1961, à son arrivée à la Maison-Blanche, Jacqueline Kennedy décrit la demeure, « les pièces du rez-de-chaussée utilisées pour les fonctions officielles étaient en lambeaux, usées, décorées sans rime ni raison. Ces pièces négligées me rendirent triste. J’étais choquée de constater que ces pièces mal décorées et pauvrement entretenues appartenaient aux Etats-Unis... »

La Première Dame revient sur les objectifs à atteindre : « Nous devons faire de cette demeure quelque chose dont ils [les américains] seront fiers. Je veux faire de la Maison-Blanche la première maison de ce pays. »

White House, #BlogLsp, Kennedy, President US, Histoire Maison-Blanche

 

La Maison-Blanche, vitrine de l’héritage culturel américain

White House, #BlogLsp, Kennedy, President US, Histoire Maison-Blanche

Jackie Kennedy a estimé que la Maison-Blanche devrait être dotée d'antiquités reflétant le style des anciens présidents et être remplie de l'histoire artistique des États-Unis. Dans une interview accordée au magazine Life en septembre 1961, elle a déclaré : « Toutes ces personnes viennent voir la Maison-Blanche et ne voient pratiquement rien qui soit daté d'avant 1902. Ils devraient voir des choses qui développent leur sens de l’histoire ».

Pour elle, il était impératif que tous ceux qui visitaient la Maison-Blanche voient maison qui était belle et vivait et qui représentait tellement de l'histoire américaine.

Jacqueline Kennedy, a mené la plus importante des restaurations de la Maison-Blanche ; pour les jardins, qu’elle veut, soignés et à la française, elle charge la paysagiste Rachel Lambert Mellon de lui proposer une série de dessins et pour l’intérieur, elle s’entoure d’une équipe et fait appel à la célèbre décoratrice d’intérieur new-yorkaise Dorothy Parish, ou "Sister", Henry Francis du Pont, président du Comité des Beaux-Arts, William Walton, directeur de la National Gallery et nouveau président de la Commission des Beaux-Arts de la Maison-Blanche et l'architecte d'intérieur français Stéphane Boudin de la maison Jansen à Paris.

White House, #BlogLsp, Kennedy, President US, Histoire Maison-Blanche

Après un inventaire détaillé des vingt-six mille cinq cents pièces historiques présentes à la Maison-Blanche, Jacqueline Kennedy fait un constat, « la Maison-Blanche représente et se doit de représenter le caractère vivant et changeant de la branche exécutive du gouvernement de la nation. Ses occupants sont venus d’horizons géographiques, sociaux et économiques très différents, avec par conséquent des goûts intellectuels et culturels différents ; il serait donc mal venu, quand bien même, ce serait possible, de se limiter à un unique style de décoration et d’ameublement dans un bâtiment qui doit refléter l’ensemble de l’histoire de la présidence ».

Elle décide de restaurer l'intérieur de nombreuses pièces afin de leur rendre leur aspect du XIXe siècle, utilisant souvent des meubles de grande qualité entreposés et oubliés dans les sous-sols.

Une Maison-Blanche, catalogue de l’histoire américaine...

Des recherches furent conduites pour l'utilisation et la décoration des premières pièces principales de la maison. Chaque pièce fut décorée dans un style correspondant à différentes périodes des débuts de la République : le style fédéral pour la Green Room, le style Empire français pour la Blue Room, le style Empire américain pour la Red Room.

Jackie Kennedy et la restauration de la Maison Blanche, dans les années 1960Jackie Kennedy et la restauration de la Maison Blanche, dans les années 1960

 

La Blue Room est la pièce ovale, salle de réception du premier étage de la Maison-Blanche, meublée dans le style Empire français, similaire à ce qu'était l'ameublement lors de la reconstruction de la Maison-Blanche après son incendie par les Britanniques le 25 août 1814. Le mobilier se constitue de huit meubles européens dorés, achetés sous le mandat de James Monroe, dont une bergère et plusieurs fauteuils fabriqués à Paris vers 1812 par l'ébéniste Pierre-Antoine Bellangé.

Restauration de la Blue Room, de gauche à droite, Blue Room en 1958, projet de restauration et Blue Room en 1962.Restauration de la Blue Room, de gauche à droite, Blue Room en 1958, projet de restauration et Blue Room en 1962.
Restauration de la Blue Room, de gauche à droite, Blue Room en 1958, projet de restauration et Blue Room en 1962.

Restauration de la Blue Room, de gauche à droite, Blue Room en 1958, projet de restauration et Blue Room en 1962.

 

La Red Room a servi de salon et de salle de musique, et les derniers présidents y ont organisé de petits dîners. Jacqueline Kennedy, sur les conseils de Stéphane Boudin, choisit pour la Red Room un style Empire américain. Les meubles furent garnis de soie rouge cerise, identique à la couleur des murs. Un sofa de style Empire ayant appartenu à Nellie Curtis, fille de Martha Washington, fut acheté par la Maison-Blanche devenant le symbole même de cette pièce.

Restauration de la Red Room, de gauche à droite, Red Room en 1958, projet de restauration et Red Room en 1962.Restauration de la Red Room, de gauche à droite, Red Room en 1958, projet de restauration et Red Room en 1962.
Restauration de la Red Room, de gauche à droite, Red Room en 1958, projet de restauration et Red Room en 1962.

Restauration de la Red Room, de gauche à droite, Red Room en 1958, projet de restauration et Red Room en 1962.

 

La Green Room est utilisée pour les petites réceptions ou les thés, John Fitzgerald Kennedy affirmait que cette pièce était la plus belle et la plus reposante du premier étage. La Green Room se pare d’un style fédéral qui s'est développé aux États-Unis entre 1780 et 1830. Ainsi plusieurs meubles anciens furent acquis et placés dans la pièce, en particulier le sofa de Daniel Webster et la boîte à thé d'argent de John et Abigail Adams. Les murs ont été retapissés de soie vert mousse, ou moiré vert d'eau choisi par Jacqueline Kennedy sur les conseils de Stéphane Boudin.

Restauration de la Green Room, de gauche à droite, Green Room en 1958, projet de restauration et Green Room en 1962.Restauration de la Green Room, de gauche à droite, Green Room en 1958, projet de restauration et Green Room en 1962.
Restauration de la Green Room, de gauche à droite, Green Room en 1958, projet de restauration et Green Room en 1962.

Restauration de la Green Room, de gauche à droite, Green Room en 1958, projet de restauration et Green Room en 1962.

 

La restauration Kennedy a eu comme conséquence de donner naissance à une Maison-Blanche majestueuse qui rappelait l'intérêt des présidents Madison et Monroe pour la France. Les travaux de restauration de Mme Kennedy à la Maison Blanche qui s’élèvent à plus de cent quatre-vingt mille dollars, mais ils ont aussi suscité des propositions de tous les États-Unis de la part de personnes souhaitant faire don de leur héritage familial. Jackie Kennedy et d'autres membres du comité ont également sollicité des antiquités qu'ils avaient repérées lors de la restauration. La Première Dame a également créé la White House Historical Foundation, un organisme de financement privé lui permettant d'accepter des dons de mobilier historique pour la décoration d'intérieur, ainsi que des dons en espèces du public pour financer de nouvelles améliorations.

Voici quelques photos d'autres pièces de la Maison-Blanche à l'époque de l'administration Kennedy :

Vues des pièces d'apparat de la Maison-Blanche sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces d'apparat de la Maison-Blanche sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces d'apparat de la Maison-Blanche sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)
Vues des pièces d'apparat de la Maison-Blanche sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces d'apparat de la Maison-Blanche sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces d'apparat de la Maison-Blanche sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)
Vues des pièces d'apparat de la Maison-Blanche sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces d'apparat de la Maison-Blanche sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces d'apparat de la Maison-Blanche sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)

Vues des pièces d'apparat de la Maison-Blanche sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)

Vues des pièces du 3éme niveau de la Maison-Blanche (appartement privée) sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces du 3éme niveau de la Maison-Blanche (appartement privée) sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)
Vues des pièces du 3éme niveau de la Maison-Blanche (appartement privée) sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces du 3éme niveau de la Maison-Blanche (appartement privée) sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces du 3éme niveau de la Maison-Blanche (appartement privée) sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)
Vues des pièces du 3éme niveau de la Maison-Blanche (appartement privée) sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces du 3éme niveau de la Maison-Blanche (appartement privée) sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces du 3éme niveau de la Maison-Blanche (appartement privée) sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)
Vues des pièces du 3éme niveau de la Maison-Blanche (appartement privée) sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)Vues des pièces du 3éme niveau de la Maison-Blanche (appartement privée) sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)

Vues des pièces du 3éme niveau de la Maison-Blanche (appartement privée) sous l'ère Kennedy (Library J. F. Kennedy)

 

White House, #BlogLsp, Kennedy, President US, Histoire Maison-Blanche

Enfin, cette restauration a aussi été mise en lumière par la couverture médiatique de l'événement qui a culminé avec la retransmission en directe de la visite guidée de « Mme Kennedy à la Maison Blanche » sur CBS, diffusée le 14 février 1962, suivie par plus de 46 millions de téléspectateurs.

De plus, sous la direction artistique et rédactionnelle de Jacqueline Kennedy, le premier guide de la Maison-Blanche a été à destination des visiteurs et du grand public, la vente de ces guides aidant à financer les restaurations de la demeure présidentielle. Plus de six cent mille exemplaires furent vendus pendant les années de l’administration Kennedy.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents